Nos références

<
Maîtrise d’oeuvre de réparation de la résidence Gramont

Historique de la Résidence

La Résidence Gramont, située entre la rue du Maréchal Lyautey, la rue de Gramont et la rue Saint-Louis, servait au départ d’écuries pour le manège royal (aujourd’hui toujours situé place Royale). C’étaient les « grandes écuries ». Elles ont été construites vers 1670 pour abriter les chevaux du roi puis, au début du XVIIIe siècle, ceux du dauphin et de la reine d’Angleterre, et enfin à nouveau ceux du roi sous Louis XV. Après la Révolution, l’Empire les affecte à la compagnie de Gramont, constituée de gardes du corps du roi et de sa cour, puis à la garde impériale, qui a laissé sa marque sous la forme d’un aigle impérial sur le fronton, rue du Maréchal Lyautey. Ce fronton a été inscrit au titre des monuments historiques par arrêté du 10 janvier 1929. Diverses garnisons s’y succédèrent jusqu’en 1999. Suite à un grand projet de réaménagement entre 2000 et 2002, la caserne est reconvertie en domaine résidentiel de 168 logements destinés aux militaires de l’armée de terre. Cette réhabilitation a provoqué l’apparition de désordres type fissures structurelles et altérations des enduits.

La mission

Après un diagnostic réalisé en 2008-2009, Ginger CEBTP assure aujourd’hui la maîtrise d’oeuvre pour le traitement des façades avec reprise des structures. Le projet est imposant puisqu’il ne compte pas moins de 9 bâtiments à réfectionner. Les équipes d’Elancourt sont dépêchées pour une étude de pathologie détaillée avant travaux de réparation. La définition d’une préconisation de méthodologie de réparation sera aboutie pour une mise en oeuvre dans le courant 2018.