Étude géotechnique préalable G1

Une étude géotechnique préalable G1 pose les bases d’un projet puisqu’elle permet d’exposer les premiers modèles géologiques et de fournir des hypothèses géotechniques. Au-delà de la connaissance d’un site, elle fournit une première approche dans l’identification des principaux risques mais elle est insuffisamment détaillée pour pouvoir qualifier un projet. C’est pourquoi il s’agit d’une étude préalable. Elle se compose de deux phases importantes.

L’étude de site (ES)

Objectif : déterminer les premières spécificités du site.

Il s’agit d’un recensement documentaire de toutes les informations liées au site et son historique.

Les prestations : Ginger CEBTP analyse les données documentaires liées au site, à la géologie. Une première visite du site sera prévue pour vérifier les éléments visibles de l’étude documentaire.

Principes Généraux de Construction (PGC)

Objectif : Formuler les premières hypothèses géotechniques autour d’un modèle géologique préliminaire et identifier les premiers risques géotechniques.

Cette étape est réalisée au stade d’une étude préliminaire ou d’esquisse et précise le contexte géologique et géotechnique du projet avec une première projection du futur ouvrage. Elle cherche également à réduire les conséquences des risques géotechniques majeurs.

Les prestations : analyse de l’Etude de Site et programmation éventuelle d’un programme d’investigations géotechniques et/ou en assurer le suivi. Un rapport synthétique sera rédigé pour fournir les données géotechniques à ce stade de l’étude.

L’étude géotechnique préalable (G1) ne comprend pas d’ébauche dimensionnelle et est insuffisante pour qualifier un projet. Elle nécessite d’être approfondie par une étude géotechnique de conception (G2) pour assurer la définition d’un projet et en maîtriser tous les risques.

Ginger CEBTP vous propose de vous épauler sur le questionnement autour d’un projet et vous accompagne dans la démarche constructive autour des problématiques liées aux sols.