Diagnostic et auscultation à grand rendement

Ginger CEBTP est en mesure de s’occuper de tous les niveaux techniques dans ce domaine, aussi bien pour les collectivités territoriales avec des systèmes d’imagerie simple (comme par exemple le Diag Flash Web), des systèmes de mesures plus précises pour les conseils départementaux ou les grandes agglomérations, des mesures de haute précision pour les autoroutiers, et la méthodologie IS (Indice de Service) pour les chaussées aéroportuaires.

En effet, le Groupe Ginger est à même de vous proposer une offre complète d’auscultation des chaussées, en combinant les prestations à grands rendements de notre nouvelle filiale depuis avril 2017, Ginger LEHMANN + PARTNERS, et notre ingénierie historique.

Depuis sa création en 1990, Ginger LEHMANN + PARTNERS ausculte plus de 30 000 km / an de chaussées sur tous types de réseaux routiers.

Mesures de déflexions

Ginger CEBTP réalise les mesures de déflexions à l’aide de différents matériels :

  • Poutre Benkelman,
  • Déflectographe Lacroix,
  • Déflectomètre à masse tombante FWD
  • Curviamètre

Relevé automatisé des dégradations

Le relevé des dégradations visibles en surface de chaussée est réalisé selon le mode opératoire M3 de la méthode d’essai LPC N° 38-2, associée à la méthode N°52 qui complète cette dernière (catalogue des dégradations de surface de chaussée). En cas de besoins spécifiques, la méthodologie M2 pourra également être mise en œuvre.

Le relevé pourra être réalisé selon 2 méthodologies :

Relevé classique au clavier : méthode mise en œuvre de façon standard et s’appuyant sur un relevé visuel réalisé par un opérateur spécialisé – Vitesse d’auscultation comprise entre 35 et 50 km/h,

Relevé automatisé : la détection des dégradations est réalisée grâce à l’exploitation d’enregistrements « 3D » de la chaussée (combinaison laser + imagerie) par des logiciels de traitement informatisés : Technologie « LCMS » (vitesse d’auscultation de 50 à 90 km/h, de jour comme de nuit) ou « PPS+ » (vitesse d’auscultation de 0 à 80 km/h).

Type de dégradations : fissures longitudinales, fissures transversales, faïençages, orniérages, affaissements, arrachements, glaçages, ressuages et réparations.

Camion relevé automatisé laser

Mesures de l’uni transversal

Le système est composé de deux caméras vidéo, dont le rôle est d’acquérir deux images matérialisant l’intersection entre la surface de chaussée et un plan lumineux généré par deux émetteurs laser. L’analyse de cette image permet de déterminer précisément la géométrie du profil en travers et de mesurer l’orniérage et les affaissements de rives.

Mesures de l’uni longitudinal à l’aide de l’APL

L’APL est un appareil destiné à mesurer le profil en long d’une chaussée, en service ou en construction. Il permet de localiser et de quantifier les défauts d’uni provenant de dégradations sous l’action du trafic, ou survenant lors de la réalisation de couches successives de chaussée.

Après traitement, ce signal permet l’enregistrement des amplitudes des ondulations de la surface de roulement.

Mesure du Coefficient de frottement transversal (Mesure Dynamique -S.C.R.I.M.)

Afin d’améliorer la sécurité de leur réseau routier, les gestionnaires ont besoin de connaître plusieurs paramètres de leur patrimoine que ce soit au niveau de l’infrastructure (aménagements, signalisation, etc.) ou des caractéristiques des revêtements (uni, orniérage, macro texture, adhérence, etc.).

La mesure d’adhérence qui permet d’apprécier le comportement des pneumatiques dans des situations de freinage ou de dérapage correspond au coefficient de frottement transversal (CFT). L’appareil est destiné à mesurer l’adhérence des chaussées en continu. Le coefficient de frottement transversal (CFT) mesuré, rapport entre la réaction transversale engendrée par l’adhérence pneumatique-chaussée et la réaction verticale de la route sur le pneu, correspond à la résistance au dérapage sur route mouillée.

Reconnaissance de chaussées par imagerie radar ou recherche de cavités

Notre radar à impulsions, avec une gamme d’antennes de fréquence centrale comprise entre 2.0 Ghz et 20 Mhz, permet de nombreuses applications (contrôle d’épaisseur de couche de roulement pour les chaussées, localisation de cavité, recherche de zones d’emprunt dans le cadre d’exploitation de matériaux, reconnaissance et qualité d’appui ou d’assises d’ouvrages d’art, reconnaissance de tracés préalablement à la pose de réseaux).

Imagerie radar