Classification des missions de l’ingénierie des ouvrages existants

Conscient que les missions d’ingénierie de l’existant sont diverses et complexes, Ginger CEBTP a défini une classification qui permet de répondre aux enjeux et besoins d’accompagnement. Ginger CEBTP est le premier bureau d’études a proposé une classification précise de l’enchaînement des missions de l’ingénierie des ouvrages existants. Des missions divisées en 6 classes, allant de R0 à R5, afin de préciser le niveau de prestation du bureau d’études et une meilleure compréhension des livrables et des attendus du maître d’ouvrage.

Schéma d'enchainement des missions ingénierie de l'existant de R0 à R5

Cette classification est née du constat de l’absence de cadre précis qui définit les limites et contenus des différentes missions : inspection, diagnostic, prescription de réparation et suivi des travaux. Les experts en pathologie des ouvrages animés par la Direction Technique de Ginger CEBTP ont œuvré pendant deux ans jusqu’à l’aboutissement de cette structuration en 6 missions.

Cette classification est inspirée des phases de la loi MOP ainsi de l’enchaînement des missions géotechniques, allant de G1 à G5, et qui a fortement contribué à la diminution de la sinistralité en France. Ginger CEBTP, spécialisé dans les domaines de la géotechnique, des matériaux et des structures, fait du comportement des ouvrages et de l’interaction sol-structure un ensemble indissociable pour appréhender dans son ensemble l’ingénierie de l’existant.

Les ouvrages où s’applique la classification

  • Logements privés ou publics
  • Bureaux privés ou publics
  • Usines
  • Bâti ancien inscrit classé
  • Ouvrages d’art
  • Établissement recevant du public

 

Tableau détaillé de l'enchainement des missions d'ingénierie de l'existant

Exemples de missions

  • R0 : « réalisation d’une cartographie de l’enrobage des armatures d’une dalle »
  • R1 : « suivi de fissuration avec avis sur l’évolution »,  » diagnostic d’un ouvrage hydraulique »
  • R2 : « dimensionnement du renforcement d’une dalle industrielle pour la mise en place d’un nouvel appareil »
  • R3 : « vérification du dimensionnement du confortement d’une poutre le compte de l’entreprise »
  • R4 : « suivi des travaux de remplacement de pierres agrafées en façades pour le MOA »
  • R5 : « recherche de l’origine de plaquette en façade, dans le cadre d’une expertise en assurance ou judiciaire »